La surconsommation d’huile, un vrai problème

la-surconsommation-dhuile-un-vrai-probleme

L’huile est un produit qui peut être utilisé de différentes manières. Elle peut être utilisée pour la friture, pour faire de la vinaigrette ou encore pour lubrifier des pièces mécaniques.

Lorsque nous surconsommons cette huile, nous polluons notre environnement et notre santé. C’est pourquoi il est important d’avoir une consommation raisonnée. Nous allons voir comment faire dans cet article.

La surconsommation d’huile en France

En France, la surconsommation d’huile représente un vrai défi environnemental.

Le gaspillage de l’huile est très important, aussi bien au sein des ménages que dans les restaurants et les supermarchés. Découvrez les différentes solutions qui sont proposées pour réduire ce gaspillage.

Les causes de la surconsommation d’huile

Si vous êtes un consommateur de carburant, il y a de fortes chances que vous utilisiez une huile moteur inadaptée à votre voiture. Si c’est le cas, votre consommation d’huile pourrait être directement liée à l’utilisation d’une huile non adaptée. Par exemple, lorsque vous faites tourner le moteur pendant plusieurs heures et si la température de fonctionnement du moteur est élevée, vous risquez d’éliminer les additifs anti-usure et les détergents contenus dans l’huile.

Votre huile peut alors perdre ses propriétés anticorrosives et antirouille. Elle peut également absorber des particules qui proviennent des conduits d’admission ou des turbocompresseurs, ce qui réduira la durée de vie du moteur. Pour toutes ces raisons, nous pouvons dire que la surconsommation d’huile est souvent attribuable au manque d’entretien du moteur par le conducteur et/ou à un choix inapproprié de l’huile utilisée.

Les conséquences de la surconsommation d’huile

Des chercheurs américains de l’Université d’Harvard ont récemment dévoilé une étude sur les conséquences néfastes de la surconsommation d’huile. Pour mener à bien leurs recherches, ces scientifiques ont analysé les données issues de plus de 100 000 personnes âgées de 45 ans et plus vivant en Californie, aux États-Unis.

Les résultats des analyses montrent que la surconsommation d’huile peut avoir des effets nocifs pour la santé. En effet, elle augmente le risque de développer certaines maladies cardiaques et un cancer du sein. Cette étude a également révélé que l’excès d’huile est associée à une moins bonne qualité du sommeil et à une pression artérielle élevée. Par conséquent, il faut privilégier un mode alimentaire qui allie plaisir et équilibre nutritionnel afin d’amortir les effets nocifs liés à la consommation excessive d’huile.

La lutte contre la surconsommation d’huile

La surconsommation d’huile est un problème qui nous concerne tous. En effet, la consommation mondiale de l’huile représente environ 90% de la demande mondiale, ce qui engendre une augmentation importante des coûts pour les producteurs et les distributeurs.

Le prix de l’huile d’olive a augmenté de plus de 80% ces 15 dernières années ! Pourquoi ? Tout simplement parce que le coût des matières premières telles que le pétrole ont fortement augmenté depuis 2008. Cela a entraîné une hausse du prix des produits alimentaires à base d’huile. Cette tendance s’applique également aux autres produits agricoles comme les fruits et légumes, les céréales ou encore le sucre.

Les consommateurs ont donc subi une hausse importante du prix de ces produits à base d’huile.

Il y a donc un réel besoin pour toute personne souhaitant perdre du poids ou se maintenir en forme, afin de faire face à cette hausse des prix !

Les alternatives à la surconsommation d’huile

L’huile de palme est très appréciée dans la cuisine, mais elle est aussi utilisée pour l’alimentation animale et comme carburant. Cette huile présente un fort potentiel de développement, notamment en Asie du Sud-Est.

L’huile de palme commence à être utilisée depuis une vingtaine d’années sur le marché européen. Elle a permis de diminuer les prix des produits alimentaires et rendus accessibles à un plus grand nombre des populations pauvres. Malheureusement, cette culture intensive s’accompagne d’une déforestation massive qui compromet la survie des orangs-outans (ouïgours).

La production d’huile de palme est donc très controversée, car elle a des effets pervers sur l’environnement et sur les conditions de travail humaines :

  • La demande croissante en huile alimentaire entraîne une hausse importante des surfaces cultivées
  • Cette culture favorise le recours aux pesticides
  • Les forêts tropicales sont abattues pour laisser place à la plantation du palmier à huile
  • L’exploitation illégale du bois constitue une menace pour l’espèce.

La surconsommation d’huile et l’environnement

L’huile est un produit dont l’utilisation augmente en France. On consomme en moyenne deux tonnes d’huile par an et par habitant.

L’industrie agroalimentaire représente 55 % de la consommation totale d’huiles alimentaires.

Les huiles les plus utilisées sont : l’huile de colza, l’huile de tournesol, l’huile d’arachide, l’huile de maïs et le beurre. Ces huiles sont principalement utilisées pour la fabrication des margarines, des produits de boulangerie ou encore des plats cuisinés.

Les autres huiles utilisées sont les huiles végétales (noix, olive) et les graisses animales (porc). Elles servent à la fabrication du savon ou de certains cosmétiques comme le baume à lèvres.

La surconsommation d’huile a un impact négatif sur notre environnement.

La production intensive d’agrocarburants nuit aux forêts tropicales et fragilise également certaines communautés locales qui dépendent fortement du bois pour leurs besoins essentiels (alimentation, construction). De plus, cette pratique contribue à accroître la déforestation, ce qui entraîne une perte importante de biodiversité et donc une menace pour la survie des espèces animales menacées comme les éléphants africains ou les orangs-outans.

La surconsommation d’huile et l’économie

Il y a quelques années, le prix de l’huile était relativement bas par rapport à aujourd’hui. Dans les années 1970, un litre d’huile coûtait en moyenne 2,5 dinars.

Il n’en coûtait plus que 1,3 dinar en 2005 et seulement 0,8 dinar actuellement. Cette forte augmentation du prix de l’huile est due à la demande croissante des pays industrialisés pour ses bienfaits sur la santé et sa valeur en tant que produit cosmétique.

La consommation d’huile augmente de manière significative dans les pays développés : les Américains consomment 1 kilo par an et par personne; les Britanniques 1 kilo; les Français 500 grammes; tandis que la moyenne européenne est de 300 grammes. Parallèlement au développement économique rapide des pays développés, on observe une évolution des modes de vie: l’apparition récente du fast-food (restaurants servant rapidement leurs repas) a changé nos habitudes alimentaires et notre façon de manger.

Les gens ont tendance à manger moins sainement et favoriser une alimentation riche en graisses saturées pour compenser le stress quotidien ou encore pour se faire plaisir pendant un moment convivial entre amis ou collègues.

  • Une huile qui ne coute pas chère
  • Les bienfaits de l’huile sur la santé
  • Des huiles qui se conservent longtemps

En conclusion, il faut éviter de surconsommer l’huile car cela peut entraîner une surchauffe du moteur. Le niveau d’huile doit être adapté en fonction de la température extérieure. Il faut aussi faire attention à ne pas trop charger le moteur pour ne pas dépasser la contenance maximale du réservoir.

Rate this post
Table des matières
Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page