Marché moto juin 2020 +37% : l’espoir est allumé

vespa-elettrica-eicma-1.jpg


Signe positif intéressant enregistré par le marché de la moto en juin 2020, qui se clôture par un + 37,3% sur le même mois de 2019. Ce qui se passe? Est-il possible que l’urgence du coronavirus ait conduit à préférer les deux roues plutôt que l’utilisation des transports en commun ?

Les motos et scooters les plus vendus en Italie en 2022 dans le classement Top 30
Marché de la moto en février : seuls les scooters progressent (+19 %), les électriques sont mauvaises (-44 %)

Par rapport au marché automobile, qui continue de patauger même en juin, les deux roues continuent d’être choisies par passion et aussi comme une solution utilisable pour des déplacements rapides, durables et efficaces : enfin la lecture d’un chiffre positif confirme une fois de plus la valeur en mobilité de la reprise après une période aussi compliquée et douloureuse, mais c’est aussi une reconnaissance concrète aux constructeurs automobiles pour leur engagement à proposer des politiques commerciales efficaces.

Malgré le dynamisme de la demande, qui redonne aussi de l’oxygène à un réseau commercial très éprouvé par la période de confinement, selon l’Ancma, on note une baisse de 22,6% au premier semestre. Un contexte économique de crise grave demeure donc, en l’absence de mesures incitatives de la part du Gouvernement. Cependant, en raison de la nature saisonnière du marché des deux-roues, les volumes perdus ne seront pas récupérés.

Marché de la moto juin 2020 : les données

Pour en venir au cœur des données, au mois de juin le total des immatriculations (véhicules > 50 cm3) a atteint 39 085, correspondant à une 37,3 % d’augmentation. La performance des scooters a été significative qui, avec 22 229 véhicules vendus, a progressé de 26,5 %, tandis que l’exploit du motoqui marquent un 55% d’augmentation, correspondant à 16 820 unités. Même les cyclomoteurs enregistrent des valeurs plus que flatteuses, avec une croissance de près de 10% (+9,6%) et 2 568 véhicules vendus.

Au mois de juin, la croissance des véhicules électriques a été plus contenue, qui a néanmoins enregistré une hausse de 17 %, soit 657 véhicules vendus, alors qu’au cours des six premiers mois de l’année, la hausse a été de 73,9 %, correspondant à 3 914 véhicules.

Au total pour l’année (janvier – juin 2020), les immatriculations ont atteint 106 874 unités (-23 % par rapport à la même période de 2019), les motos immatriculant 47 959 véhicules correspondant à une baisse de 23,7 % et les scooters enregistrant 58 816 unités et une baisse. de 22,3 %. Les cyclomoteurs ont perdu 17,1% par rapport au premier semestre 2019, pour un total de 7 984 véhicules vendus. Globalement, le marché (immatriculations + cyclomoteurs) s’établit à 114 858 unités, en baisse de 22,6 %.

Plus de scooter les déplacements entre 300cc Et 500c avec 21 205 véhicules vendus, soit -27,4%, tandis que la baisse des véhicules 125 cc (-23,9% et 21 191 véhicules) est en ligne avec la baisse du marché global. Les cylindrées 150-250 cm3 suivent, avec 9 723 unités et une baisse de 20,3 %, tandis que les maxi scooters de plus de 500 cm3, avec 6 714 unités, ont déjà récupéré les pertes du confinement avec une performance de +3%.

En moto, les cylindrées supérieures à 1 000 cm3 montent en tête avec 12 205 véhicules immatriculés et une baisse de 23,2 %, suivies par les cylindrées 800-1 000 avec 11 793 unités, mais une tendance nettement moins bonne, qui s’établit à -35,5 %. En troisième position se trouvent les 650-750 cm3, avec 9 005 véhicules immatriculés pour une baisse de 10,9 %. Les segments 300-600 cc affichent une baisse de 18,5 % avec 8 862 véhicules vendus, tandis que le segment 125 cc, avec 4 866 unités, affiche une baisse de 25,6 %. Les cylindrées comprises entre 150 cc et 250 cc se rapprochent et, par rapport à seulement 1335 immatriculations, elles affichent la plus faible baisse (-1,4%).

Dans l’analyse par segment de motos, les motos nues gagnent la première place, avec 18 045 véhicules vendus et une baisse de 23,8 %, suivies de près par les motos d’enduro, qui affichent une baisse de 21,7 %, soit 17 390 unités. Les motos de tourisme constituent le troisième segment en nombre, avec 6 202 véhicules, correspondant à une baisse de 25,1 %.

Les douanes suivent avec 2 384 unités et une baisse de 28,7 % et les voitures de sport, avec une baisse de 22,2 % et 2 338 véhicules vendus. Supermotard et essais clos, respectivement avec 1.147 unités (-37,1%) et 491 unités (-19,1%).

Rate this post
Table des matières
Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page