Ils ont brisé les os de personnes désespérées pour frauder les compagnies d’assurance

polizia.jpg


Ils ont brisé les os de personnes désespérées pour frauder les compagnies d'assurance

Un des les arnaques les plus horribles imaginable était écrasé à Palermeoù les criminels ils ont mutilé des gens absolument désespérés, pour ensuite me demander dommages à l’assurance.

Trente et une personnes mises en examen, dont quinze reçu le revenu de basehuit destinataires du décret de détention et de saisie préventive, plus la saisie de deux appartements, un entrepôt, six voitures et trois motos.

Le « turn-over » découvert par la police était énorme. On parle bien 2 millions d’eurosdont 700 000 déjà encaissés et 1 200 000 en cours de versement par diverses compagnies d’assurance.

L’escroquerie a duré au moins entre 2017 et 2020, comme le rapporte Il Giornale. Le gang, composé de personnes sans scrupules, s’est procuré blessures et fractures avec des méthodes violentes aux victimes, qui ont ensuite signalé qu’elles avaient été renversées alors qu’elles étaient à vélo. Outre Palerme, les faux accidents ont également été signalés en Lombardie et dans le Piémont. Apparemment, les victimes ont été choisies parmi des sujets particulièrement fragiles d’un point de vue économique, à qui le gang a manifestement laissé les « miettes », c’est-à-dire quelques centaines d’euros.

Ils ont immatriculé des voitures étrangères avec un complice à la DMV : 21 arrêtés
Il demande 10 euros car il a mis du gasoil dans le réservoir mais c’est une arnaque

Ce ne sont que deux victimes qui ont fait la lumière sur le fraudequi compte aussi des personnes qui se sont prêtées au blanchiment des profits mais aussi des mandataires capables de faire immatriculer des biens immobiliers et des voitures.

—–

Nous vous invitons à nous suivre sur Google News sur Flipboard, mais aussi sur les réseaux sociaux tels que Facebook, Twitter, Pinterest et Instagram. N’hésitez pas à partager vos avis et expériences en commentant nos articles.

télégramme

Rate this post
Table des matières
Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Laisser un commentaire

Retour en haut