Une compagnie d’assurance a simulé un incendie de batterie Tesla pour prouver que les batteries prennent feu

Insurance-company-faked-a-Tesla-battery-fire-to-prove-batteries-catch-fire.jpeg

Une compagnie d’assurance voulait prouver que les batteries Tesla s’enflammaient et a effectué un test sans pour autant la batterie. Oui, tu l’as bien lu. Axa Insurance a organisé une émission commercialisée comme un crash test et a admis 24auto.de qu’il n’y avait pas de piles dans les vidéos testées.

Selon un communiqué d’Axa, les véhicules électriques peuvent présenter un risque d’incendie en raison des batteries. Cependant, Axa a choisi d’effectuer ces tests pour le « prouver » en n’incluant pas les batteries. Au lieu de cela, ils ont mis le feu à la voiture d’une manière différente.

Axa a dit 24auto.de qu’il aurait été trop dangereux de démontrer un incendie réel de la batterie, ils ont donc retiré les cellules de la batterie avant les tests. Ce même raisonnement s’appliquait à leur décision d’allumer le feu d’une Tesla Model S avec des pièces pyrotechniques.

« Pour des raisons de sécurité, il n’a pas été possible d’allumer un vrai feu de batterie lors d’un événement avec environ 500 personnes, c’est pourquoi un feu avec pyrotechnie a été mis en scène. »

« Nous avons voulu utiliser l’incendie des accidentologues : d’une part pointer le danger d’un incendie de cellule, qui peut résulter d’une détérioration du dessous de la voiture électrique, et d’autre part pointer les problèmes d’incendie dans les véhicules électriques. véhicules en général. Heureusement, les incendies sont très rares dans les voitures électriques ainsi que dans les moteurs à combustion conventionnels. Dans les rares cas d’incendie d’une batterie, ce que l’on appelle des emballements thermiques peuvent le faire. »

Michael Pfäffli, responsable de la recherche sur les accidents chez AXA Suisse, a déclaré que le couple élevé trouvé dans la plupart des véhicules électriques pourrait entraîner des accélérations saccadées indésirables et une perte de contrôle. Lors du crash test, il a été supposé que le conducteur perdrait le contrôle de la Tesla qui se renverserait alors sur un îlot de circulation.

Après le crash, Axa a constaté que le côté passager était intact mais que le soubassement était fortement endommagé. Les chercheurs d’Axa ont également noté que la batterie d’entraînement était très bien protégée mais pouvait toujours présenter un risque d’incendie.

J’ai tellement de questions…

Comment pouvez-vous prétendre que quelque chose prend feu et ensuite faire un test sans cet objet ? Et honnêtement, tout prendra feu si vous y mettez le feu. Sauf pour l’eau, sauf si l’eau est contaminée par quelque chose d’inflammable.

À mon avis, ce soi-disant test combiné à l’affirmation selon laquelle les incendies sont rares avec les moteurs à combustible conventionnels n’est que FUD (peur, incertitude et doute).

Une autre question. Comment est-il légal pour une entreprise de tester ouvertement un véhicule de cette manière sur la voie publique ? S’ils étaient inquiets pour la sécurité, ils ne devraient pas tester et mettre le feu à des voitures dans des endroits où des innocents pourraient être blessés. Avaient-ils un permis ou une sorte d’approbation d’agence pour les tests ?

Les propriétaires de Tesla sont critiqués pour avoir utilisé la version bêta de la conduite entièrement autonome, mais les compagnies d’assurance peuvent-elles organiser des incendies de voiture sur la voie publique ?

Une dernière question. Est-ce qu’Axa serait sorti et aurait admis que tout cela avait été mis en scène si 24auto.de ne leur avait pas demandé? Ils ont présenté la photo aux médias, ce qui aurait nui à la réputation de Tesla. Il faut donc se poser la question, quelles étaient les vraies motivations d’Axa ici ?

Remarque : Johnna est actionnaire de Tesla et soutient sa mission.

Vos commentaires sont importants. Si vous avez des commentaires, des préoccupations ou si vous voyez une faute de frappe, vous pouvez m’envoyer un e-mail à johnna@pifauto.com. Vous pouvez aussi me joindre sur Twitter @JohnnaCrider1

Une compagnie d’assurance a simulé un incendie de batterie Tesla pour prouver que les batteries prennent feu


<!–

View Comments

–>

var disqus_shortname = « pifauto »;
var disqus_title = « Insurance company faked a Tesla battery fire to prove batteries catch fire »;
var disqus_url = « https://www.pifauto.com/insurance-company-faked-tesla-battery-fire/ »;
var disqus_identifier = « pifauto-215252 »;

commentaires

Rate this post
Table des matières
Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page