Project Cars 3 : un vrai simulateur, avec du plaisir d’arcade

Project-Cars-3-8.jpeg


Plateforme

PS4, Xbox One, Windows

prix

69,99 €

Développeur

Codemasters

Projet Voitures 3 c’est le troisième volet de la série lancée par Slightly Mad Studios, mais il est important car c’est le premier épisode sorti après le rachat de la maison par Codemasters, qui a choisi de donner une touche plus Arcade au jeu vidéo. Voici comment ça se passe.

Project Cars 3 : Le recommandez-vous ?

avis de rouge-gorge

Project Cars 3 n’est pas le plus beau titre du marché, mais il est très équilibré. Je pense qu’il est capable de plaire à tout le monde, grâce à un parking bien achalandé, une bonne différenciation des courses et le juste dosage entre l’univers « simulateur » et l’univers « arcade », qui peut réunir aussi bien des connaisseurs que des joueurs du dimanche. Le seul vrai dommage est le secteur graphique pas au top, mais on peut facilement aller plus loin.

PRO

  • Parking riche
  • Possibilité de personnalisation
  • De nombreux types de championnat
CONTRE

  • Les graphismes ne sont pas excellents
  • Aides à la conduite intrusives
  • Système de conduite répétitif

Comment fonctionne Project Cars 3

Si vous avez joué à Forza Motorsport Project Cars 3 vous sera particulièrement familier, car dans les objets l’inspiration c’est ça. Comparé aux deux autres, en effet, le dernier titre de la saga a totalement changé le mode carrière qui s’inspire de la série Redmond, dans un sens positif. En effet, de nombreux championnats différents sont arrivés, chacun dédié à un type de voiture, qu’il faut terminer pour continuer et donc s’amuser à bord de voitures plus puissantes.

La vraie limitation, cependant, est que les courses sont courtes (maximum trois tours) et un peu monotones. Pas de qualification, car on part toujours en milieu de grille, ce qui rend tout assez répétitif, et le nombre élevé de participants un peu inutile. Il y a des défis différents, par exemple des temps au tour rapides et sans faute, mais ce qui manque vraiment, c’est l’originalité, un élément distinctif de Project Cars 3.

Projet Voitures 3

La nouveauté par rapport aux épisodes précédents est la possibilité de personnaliser les voitures, tant au niveau de l’esthétique (même si cela se limite à la couleur de la livrée et des jantes) qu’au niveau des performances. Bref, pas de personnalisations extrêmes à la Need For Speed, qui reste quasiment imbattable, mais c’est appréciable qu’il y en ait. Côté performances, l’utilisateur peut modifier :

  • Filtres à air;
  • Injection;
  • Étriers de frein;
  • Arbre à cames;

Arrivant alors, au fur et à mesure que la voiture évolue, à la « conversion totale » du véhicule, ce qui le fait passer à une catégorie supérieure. Le réglage est le même pour pratiquement toutes les voitures, et donc uniformise la conduite, qui change très peu (surtout si vous utilisez le joystick) d’une voiture à l’autre. En fait donc, le choix de la voiture n’est qu’une question esthétique.

Beaucoup de variété …

S’il est vrai, par conséquent, que les races sont toutes un peu les mêmes dans le cadre, il faut dire que Project Cars 3 comporte de nombreux événements, divisée en journalière, hebdomadaire et mensuelle, qui vous permettent à la fois d’augmenter votre niveau et d’acheter de nouvelles voitures. Il existe également des défis personnalisés, où nous pouvons choisir le circuit, le nombre de tours à faire et le nombre de participants à inclure.

Projet Voitures 3

Le système multijoueur est également bon, ce qui vous permet de rencontrer des joueurs de catégorie encore plus élevée, donnant à l’utilisateur la possibilité de s’améliorer encore plus.

… Mais les aides à la conduite sont trop intrusives

Bref, Project Cars 3 perd sa forte vocation de simulation, en faveur d’une plus grande accessibilité. Il s’agit de fournir aux utilisateurs des aides à la conduite par défaut, peu nombreuses mais vraiment intrusives. Les trajectoires et le freinage assisté peuvent être activés, en ajustant leur intensité, mais dans tous les cas, vous vous retrouvez avec la voiture qui freine d’elle-même et avec l’utilisateur qui perd le contrôle de la voiture – et donc, à mon avis, il s’amuse moins.

Projet Voitures 3

En plus de cela, il existe un moyen d’activer l’ABS, l’antipatinage et la stabilité, qui à leur tour rendent la conduite très artificielle, presque castrée. Quoi qu’il en soit, pas de panique : tous ces systèmes peuvent être désactivés, et le jeu revient plus libre même s’il n’est pas aux niveaux d’un vrai sim racing. Le réglage arcade peut être vu, mais à mon avis ce n’est pas un problème : cela dépend de ce que vous recherchez, si du pur plaisir aux limites de la physique (aussi parce que les voitures sont toutes incroyablement légères) ou, au contraire, perfection réaliste, qui manque évidemment ici.

Tant de belles voitures

Un autre point fort de Project Cars 3 est le parc automobile. Encore une fois, ce n’est pas le plus grand du marché, mais les 211 modèles disponibles, allant des tristement célèbres Ferrari et Porsche à la Formula E Dallara, le rendent assez excitant. Aussi parce qu’il y a des modèles de toutes les époques, et ça ne fait jamais de mal.

Projet Voitures 3

Le nombre de pistes est également excellent propose 51 emplacements qui comprennent à la fois des circuits réels (Monza, Brno pour n’en nommer que deux au hasard), et des pistes fictives, par exemple la piste Toscana, une vraie nouveauté du jeu. Encore une fois, la variété est perceptible dans les conditions météorologiques, qui voient le jour, la nuit, le brouillard, la pluie, la brume et le ciel dégagé.

Des prix

Project Cars 3 est sorti en août 2020 avec un prix de base de 69,99 euros.

Aujourd’hui pourtant, il n’est pas difficile de le trouver même sous les 20 euros, un prix qui le rend particulièrement intéressant.

Rate this post
Table des matières
Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page