Quel spectacle la nouvelle Ferrari 296 GT3 !

Ferrari-296-GT3-1.jpg


Ferrari 296 GT3 représente l’avenir de Cheval cabré dans les compétitions de voitures de grand tourisme. La 296 GT3 est le résultat de la 296 GTB, la plus récente évolution de la berlinette sport 2 places à moteur arrière central basée à Maranello.

Ferrari 296 GT3 : moteur et boîte de vitesses

La 296 GT3 marque le retour en piste d’une Ferrari équipée d’un Moteur 6 cylindres même si, conformément à la réglementation technique, elle n’est pas équipée du bloc électrique qui caractérise plutôt la 296 GTB. Pour le moteur thermique V6 de la 296 GT3, qui dérive de celui de la bicylindre de route, il a été décidé d’introduire la configuration 120°V avec les turbos positionnés à l’intérieur du V : ceci, en plus d’apporter des avantages non négligeables en termes de compacité et réduction de masse, il favorise l’atteinte de niveaux de puissance très élevés. Le moteur est placé plus en avant et plus bas que la version routière.

Le moteur est plus compact et plus léger, compte tenu de la suppression des poumons et supports externes, et la dynamique des fluides bénéficie de la réduction des volumes en augmentant l’efficacité en aspiration.

Dans la Ferrari 296 GT3, le échanger il est nouveau et spécialement développé pour cette voiture. Les concepteurs ont opté pour l’adoption d’un embrayage monodisque équipé de six vitesses, disposés transversalement au profit de l’aérodynamisme et de la répartition des masses. L’actionnement de l’embrayage est désormais électronique et peut être commandé au volant, au lieu d’être actionné par la pédale, tandis que le changement de vitesse a un actionnement électrique.

Le design de la Ferrari 296 GT3

Ferrari 296 GT3

La conception de la voiture, nette des appendices ou des éléments caractéristiques de la version de course, a gardé intact le lien avec le modèle de production qui déjà dans sa conception trouve des références valables dans des voitures telles que la 250 LM de 1963, une combinaison parfaite de simplicité et fonctionnalité. .

L’objectif des ingénieurs de Ferrari était de créer une configuration aérodynamique capable de fonctionner dans les paramètres d’homologation, réduisant la sensibilité aux changements de configuration, au profit des performances de vitesse, de la maniabilité et de la prévisibilité de la voiture.

La géométrie de tous les composants, de ceux de la carrosserie de la voiture aux appendices de l’aile, a été étudiée en profondeur à la fois avec des conditions de fonctionnement variables et dans les interactions aérodynamiques mutuelles, pour optimiser les performances et la rendre robuste dans différents contextes de course même dans des situations glissantes . derrière d’autres voitures. Du séparateur avant à l’extracteur arrière caractérisé par un diffuseur au design tridimensionnel sophistiqué, la 296 GT3 se distingue par le raffinement du design fonctionnel pour atteindre une efficacité aérodynamique maximale.

Le poste de pilotage

Ferrari 296 GT3

Intuitivité, visibilité, accessibilité sont des principes clés autour desquels ont été définis les axes de développement de l’habitacle de la 296 GT3, sans oublier des aspects fondamentaux tels que la sécurité et le confort. Par rapport à la 488 GT3, le cockpit a été entièrement repensé en fonction des informations recueillies par les pilotes officiels.

Le résultat est une cellule construite pour permettre à son occupant de trouver rapidement et efficacement la meilleure position de conduite, avec les principales fonctions toujours à portée de main, ou du bout des doigts. De nombreuses commandes et fonctions ont en effet été transférées sur le nouveau volant, inspiré de celui des monoplaces de Formule 1, tandis que le positionnement du siège Sabelt permet une visibilité optimale, de jour comme de nuit, ainsi qu’un nouveau niveau de confort également pour les conducteurs de différentes tailles et statures qui, grâce aux pédales et à la direction réglables, sont en mesure de trouver la meilleure position dans la voiture. Le système de climatisation a été conçu pour assurer une ventilation adéquate dans toutes les conditions, au profit de la concentration du pilote à chaque phase de la course.

Le cadre

Ferrari 296 GT3

Le châssis de la 296 GT3, tout en s’inspirant de l’expérience de la 488 GT3, est entièrement nouveau et est réalisé en aluminium. La 296 GT3, en plus d’être une voiture extrêmement facile et amusante à conduire, est capable de tirer le meilleur parti du potentiel d’adhérence offert par les pneus sans compromettre leur intégrité en quelques étapes seulement, au profit des performances et de sa répétition. Contribue également à ce résultat l’extrême légèreté du châssis qui, dans la 296 GT3, permet également une gestion meilleure et plus efficace du lest.

Les roues forgées de la 296 GT3, développées et approuvées exclusivement par Rotiform pour ce modèle, sont entièrement nouvelles.

—–

Pour recevoir plein d’actualités et des conseils utiles notamment sur le monde de l’auto et de la moto, sur les radars et sur comment se défendre contre les arnaques, c’est possible inscription gratuite à la chaîne PifAuto sur Telegram.

Nous vous invitons à nous suivre sur Google News sur Flipboard, mais aussi sur les réseaux sociaux tels que Facebook, Twitter, Pinterest et Instagram. N’hésitez pas à partager vos avis et expériences en commentant nos articles.

Rate this post
Table des matières
Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page