Conduire en chaussons ou en tongs est possible : c’est ce que dit la loi.

ciabatte.jpg


C’est vraiment possible conduire en tongs ou tongset puisque beaucoup disent le contraire, voyons ce que dit la législation concernant les chaussures à utiliser.

Il faut dire que le interdiction conduire en pantoufles était supprimé en 1993, pour que vous puissiez choisir quoi porter ou rouler pieds nus. La nouvelle norme s’inspire de la bon senssans distinction entre les types de chaussures.

En un mot, on accorde de l’importance à la situation et il n’y a pas de chaussures à utiliser, ou au contraire à ne pas utiliser. Si vous y réfléchissez, tout doit être démontré, par exemple, que conduire avec des chaussures à talons hauts est moins dangereux que de conduire avec des pantoufles ou des tongs.

Tous bien? Oui, mais attention, le conducteur doit faire preuve d’autodiscipline dans le choix des vêtements et accessoires afin de assurer une action de conduite efficace avec pieds.

Conduire en chaussons : ce que dit le code de la route

Le code de la route établit que c’est leautomobiliste devoir faire preuve de bon sens pour assurer une sécurité efficace au volant. Mais attention, car en cas d’accident les chaussons pourraient devenir un élément de culpabilité, s’il était prouvé que leur utilisation n’était pas compatible dans cette situation particulière. À ce stade, il y aurait de lourdes conséquences dans l’indemnisation des dommages.

Il est possible qu’en cas de contrôle, les articles 140 et 141 du code de la route soient contestés :

• Art.140: Les usagers de la route doivent se comporter de manière à ne pas constituer un danger ou une entrave à la circulation et qu’en tout état de cause la sécurité routière est préservée.

• Article 141: Le conducteur doit toujours garder le contrôle de son véhicule et pouvoir effectuer toutes les manœuvres nécessaires en toute sécurité, notamment l’arrêt ponctuel du véhicule dans les limites de son champ de vision et devant tout obstacle prévisible.

Dans ce cas, il est possible de faire appel au juge de paix, démontrant que le guide n’a pas été affecté du manque de peur.

En cas d’accident avec conduite en chaussons, le Police d’État pourrait établir le procès-verbal identifiant l’inadéquation des chaussures comme cause de l’accident, l’assurance pourrait décider d’exercer des représailles à l’encontre de l’automobiliste.

La situation est fort probable aussi parce qu’en 1978 la Cour suprême avait décidé que «Le glissement du pied de la pédale de frein n’est pas un cas fortuit, mais une inexpérience du conducteur et donc une question de conduite certainement coupable« .


Vérification de la pression des pneus : quand et comment la vérifier avant de voyager

Application Liberty Rider : la nouvelle solution E-call pour motards

Veillez donc à bien choisir vos chaussures pour conduire à ce moment précis.

—–

Nous vous invitons à nous suivre sur Google News sur Flipboard, mais aussi sur les réseaux sociaux tels que Facebook, Twitter, Pinterest et Instagram. N’hésitez pas à partager vos avis et expériences en commentant nos articles.

télégramme

Rate this post
Table des matières
Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page