Mazda6 : essai routier du 2.2 Diesel [Video Test Drive]

COPERTINA_00000.jpg


Mazda6: l’essai routier du vaisseau amiral renouvelé adapté à l’évolution stylistique inaugurée avec les nouveaux CX-5 et Mazda 3, et aux nouveaux moteurs.

Mazda6 : la recommandez-vous ?

En ce qui concerne les voitures de ce segment, on pense immédiatement aux voitures familiales, car elles sont sûres, grandes et offrent beaucoup d’espace et de sécurité. Sans aucun doute, cette Mazda6 lors de l’essai routier s’est également avérée être un excellent choix pour le prix et la qualité, mais je trouve que même les amateurs de design et de longs trajets pourraient y trouver la voiture idéale.

En particulier, j’apprécie beaucoup le choix de Mazda de vendre ses voitures en quelques configurations, toutes déjà complètes et différant par quelques détails. Mazda6 n’est certainement pas une exception, et dans sa configuration Entreprise il offre déjà tout ce dont vous avez besoin, des phares entièrement à LED aux systèmes de sécurité en passant par les jantes en alliage de 17 pouces. Mais ceux qui, comme moi, aiment écouter de la musique et des podcasts dans la voiture, trouveront alors presque obligatoire de monter à l’étage pour obtenir le fantastique système audio développé en collaboration avec Bose.

Mazda6 Essai routier : le confort de l’habitacle

Mazda6

Magnifique, ça « a le goût de la prime« . Chaque détail, tant extérieur qu’intérieur, est soigné à la perfection, à tel point que malgré le poids des années il en a fallu peu pour rendre ce fleuron de l’Orient toujours moderne et en phase avec son temps. La ligne est en effet restée quasiment inchangée, et le plus gros changement a été réservé à la calandre : comme l’évolution du Kodo Design, elle est plus grande que par le passé et présente également une nouvelle texture en nid d’abeille.

Les phares sont légèrement plus fins et ont un nouveau design LED. Inchangé à l’arrière, sinon aussi dans ce cas pour le nouveau design des LED dans les feux arrière. On ne peut citer la très élégante coloration rouge du modèle testé, qui attire littéralement l’attention des passants.

Mazda6

Les intérieurs sont également excellents, ce qui dans cette configuration Signature ils voient le cuir non seulement sur les sièges et le volant (chauffants et ventilés) mais aussi sur le tunnel central et dans la partie supérieure du tableau de bord. Sur cette Mazda6 lors de l’essai routier, j’ai pu découvrir le confort des sièges : de vrais fauteuils qui font de l’intérieur de la Mazda6 un salon à roulettes. Les options ne manquent pas: à partir de l’écran 8 ”également disposé tablette mais d’une manière quelque peu cachée qui peut être contrôlée à la fois par le toucher et via le rotor pratique placé sur le tunnel central ; au climat qui est à deux zones et qui peut être réglé par les passagers arrière. Qui disposent d’un accoudoir central équipé d’un port USB et d’un porte-gobelet. Enfin, il y a l’entrée sans clé et tous les systèmes de sécurité. Le régulateur de vitesse est adaptatif, et le maintien de voie est également présent ce qui est cependant un peu trop envahissant et il faut s’y habituer, surtout sur autoroute. Bien sûr, il y a aussi le Start & Stop, qui entre presque toujours. En revanche, le levier d’ouverture du réservoir situé en bas à gauche du siège conducteur presque au niveau du plancher est inconfortable.

Le discours en lui-même devrait être fait sur le système Audio développé par Bose, dont je n’ai rien à dire si ce n’est que les basses sont vraiment profondes et à haut volume elles ne crépitent jamais. J’ai trouvé la disposition des haut-parleurs particulièrement adaptée, ce qui rend le son presque « ambiant »: augmenter le volume n’a pas d’effet qui fendre les tympans, ce n’est jamais gênant ou excessif. Bref, c’est bien distribué. Pour le reste, le système d’infodivertissement est le Mazda habituel : il est très intuitif et simple à utiliser, même en commandes vocales.

Le coffre est presque évident : les 445 litres de contenance, qui s’élèvent à 1664 avec les sièges arrière inclinables via un bouton dans le coffre, m’ont été assurément utiles lors de mes déplacements.

Essai routier Mazda6 : comment ça se passe

Mazda6

J’ai dit maintes et maintes fois que c’est une voiture parfaite pour les longs trajets, et ce ne serait pas le cas sans le moteur. Le modèle que j’ai testé est équipé d’un 184HP SkyActiv-D 2.2 Diesel, avec une paire de 445 N/m et une vitesse de pointe de 220 km/h. En combinaison, il y a une transmission automatique à 6 vitesses, qui n’est pas un double embrayage, à laquelle il faut s’habituer car au départ, si vous appuyez sur la pédale, le changement de vitesse n’est pas aussi rapide que prévu. Mais ce n’est pas grave : la puissance dont elle dispose n’est pas tant pour en faire la voiture de sport qu’elle ne veut pas être, mais pour n’avoir aucun problème en prise de vue en montée ou en dépassement d’autoroute.

Le moteur reste toujours en dessous de 2000 tr/min. Une chose qui, combinée avec le travailler l’insonorisation, rend la Mazda6 très silencieuse tant à basse vitesse que sur l’autoroute où seuls quelques sifflements aérodynamiques entrent. Ici aussi, le système audio Bose entre en jeu qui, comme déjà vu sur la Mazda3, aide à éloigner les bruits avec la même philosophie que la société américaine utilise pour ses écouteurs.

Cependant, le domaine dans lequel la Mazda6 excelle vraiment est peut-être celui de la consommation, et là aussi c’est grâce au moteur éprouvé SkyActiv de la maison japonaise : j’avais une consommation moyenne de 7,1l/100kmégal à environ 14 km / litre.

Mazda6 : tarifs

Mazda6

Mazda6 dans sa version de base, la Entreprise avec le moteur essence SkyActiv-G 2.0 de 165 ch à partir de 33 800 euros. Notre version Signature avec SkyActiv-D 2.2 Diesel de 184HP il en coûte, par contre, 43 400 euros, qui descendent à 39 900 en choisissant le moteur à essence 194HP.

télégramme

Rate this post
Table des matières
Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page