Gamme Seat fonctionnant au méthane, pourquoi privilégier le gaz naturel comprimé

69-SEAT-CNG-Range-Low.jpg


Commençons par une considération. L’argument du méthane pour Seat ne doit pas être traité comme une solution de transition mais avec une vision plus large. D’où la toute nouvelle gamme Seat methane, qui comprend Ibiza TGIArona TGI et Léon TGIveut offrir la voiture adaptée à chaque besoin et à chaque style de vie, dans un contexte de croissance rapide du réseau de distribution de gaz naturel en Europe et avec tous les avantages de la mobilité au gaz naturel, c’est-à-dire la durabilité et un coût au kilomètre extrêmement bas.

En Italie quand il s’agit de voiture à essence nous sommes plus enclins à associer ce binôme à une référence particulière à la GPL. Un gaz issu du traitement du pétrole difficilement comparable à méthane. GNC, c’est-à-dire gaz naturel comprimé. Le méthane a nettement plus de caractéristiques d’éco-durabilité et peut également provenir de sources non fossiles mais alternatives. Et attention car même en Italie on commence à parler de biométhane. Le premier distributeur, situé à la jonction Sienne-Bettolle, est actuellement le seul de notre pays capable de fournir aux véhicules 100% de biométhane, obtenu à partir de la fraction organique des déchets municipaux.

Pourquoi le méthane n’a-t-il pas fonctionné jusqu’à présent ?

Dans l’imaginaire collectif, le méthane appartenait à ceux qui voulaient faire des économies, sans posséder une voiture réputée de haut standing, avec mauvaise performance et des performances moteur décevantes. En plus de la désinformation latente sur les interdictions, principalement liés au GPL et non au méthane. Donc des voitures dans des garages, sur des bateaux, dans des garages. Les points de ravitaillement, encore jugés inadaptés aux besoins des automobilistes, effrayés par la faible présence sur le territoire et sans possibilité d’avoir accès à des équipements en libre-service, sont une question non négligeable.

Pourquoi le méthane peut-il fonctionner ?

Gamme de sièges avec méthane

Émissions réduites jusqu’à 50 g/Km de CO2 (vous pouvez accéder à l’écobonus), grâce au technologie monovalente (réduction de la taxe automobile, de 100% à 75% selon les régions) et la prix à la pompe (environ 1 euro par kg de méthane). Des principes fondamentaux mais pas que. Augmentation de la présence sur le territoire des distributeurs de méthane, environ 1200-1300 points de ravitaillement, (seulement en Sardaigne il n’y a pas encore de distributeur) et possibilité future, en amont d’un brevet en ligne (cours), de recevoir une carte certifiée, garant du ravitaillement de méthane en totale autonomie. Nous sommes toujours en train de travailler sur cette tâche.

Aujourd’hui, le méthane peut fonctionner grâce à ceux qui investissent dans sa technologie, mettant en évidence tous les avantages liés à l’utilisation du méthane comme combustible primaire. En ce sens, la gamme Seat methane est née de la volonté de la maison Martorell de viser non seulement un plan de réduction écologique et fiscale, mais une technologie visant à offrir coûts au kilomètre extremement bas. Jusqu’à 50% moins cher qu’un modèle équivalent essence et 30% moins cher qu’un diesel, sans impact sur les performances et avec une avancée décisive vers l’autonomie, avec l’introduction de un troisième réservoir pour le méthane.

Le troisième réservoir de la gamme Seat méthane

Siège troisième réservoir de méthane

Dans le cas d’Ibiza et d’Arona, grâce à la présence du troisième réservoir, l’autonomie en méthane atteint désormais i 360 kilomètres (cycle WLTP), tandis que la Leon se met à courir 440 kilomètres (Cycle WLTP). Les réservoirs Ibiza TGI et Arona TGI sont en acier à haute résistance, tandis que le Leon 1.5 TGI EVO monte un réservoir en acier à haute résistance (plus petit, situé devant l’essieu arrière) ainsi que deux nouveaux grands réservoirs positionnés derrière l’essieu arrière, en matériau composite à fibres de carbone, avec une réduction de poids significative et une optimisation de sa répartition.

Ibiza, Arona et Leon utilisent le gaz naturel comme combustible primaire sauf températures extérieures en dessous de -10°C. Dans ce cas, le moteur démarre en mode essence et, entre-temps, les injecteurs de gaz sont chauffés jusqu’à ce que la température de fonctionnement soit atteinte pour l’activation du circuit de méthane. La transition s’effectue automatiquement, sans que le conducteur ne remarque de différences dans les performances ou la dynamique de la voiture. Avec cette stratégie, les modèles sont capables de faire face à n’importe quelle situation.

Dans des conditions normales, les voitures de la gamme Seat fonctionnant au méthane utilisent de l’essence comme carburant alternatif uniquement lorsque les réservoirs de méthane sont vides. Cependant, du fait de la grande autonomie possible en mode méthane, il est assez rare de devoir utiliser de l’essence. C’était ainsi, la transition entre les deux modes de puissance il est pratiquement imperceptible pour le conducteur.

Consommation et prix de la gamme Seat CNG

Consommation de méthane de la gamme de sièges

Siège Arona TGI, prix de lancement 17 900 euros, c’est le premier SUV au monde à exploiter la technologie du méthane. Avec trois réservoirs de méthane (pour une capacité totale de 13,8 kg), le modèle dispose jusqu’à 360 kilomètres autonomie au gaz naturel (cycle WLTP). La réservoir de 9 litres pour l’essence, il permet de parcourir 150 km supplémentaires, ce qui se traduit par une autonomie globale 510 kilomètres.

Disponible dans toutes les versions (Reference, Style, Xcellence et FR), la Seat Arona TGI est équipée d’un moteur trois cylindres 1.0 TGI 12 soupapes capable de délivrer 90 ch entre 4 000 et 5 500 tr/min et 160 Nm de couple maximal entre 1 800 et 3 800 tr/min. Ce moteur est équipé d’une boîte de vitesses manuelle à six rapports pour augmenter l’efficacité et la douceur de fonctionnement. Avec une vitesse maximale de 172km/hArona TGI passe 0 à 100 km/h en 13,2 secondes.

Seat Ibiza avec du méthane

Seat Ibiza est à nouveau disponible avec un moteur TGI au gaz naturel, cette fois avec un réservoir d’essence supplémentaire (trois au total). Avec une capacité totale de 13,8 kg et une gamme de 360 kilomètres (cycle WLTP) en mode gaz et un réservoir d’essence de 9 l pour encore 150 km, l’Ibiza TGI est capable de couvrir jusqu’à 510 kilomètres.

La Seat Ibiza TGI, prix de lancement 15 400 euros, est proposé dans toutes les configurations disponibles dans la gamme, il est équipé du même moteur 1.0 TGI de l’Arona associé à une boîte manuelle à six rapports. La puissance maximale est de 90 ch entre 4 000 et 5 500 tr/min, tandis que le couple maximal de 160 Nm est disponible entre 1 800 et 3 800 tr/min. En termes de performances, tout cela se traduit par une vitesse de pointe de 180km/havec une accélération de 0 à 100 km/h en 12,1 secondes.

Seat Leon au méthane

Issu de la gamme Seat au gaz naturel, le Léon 1.5 TGI EVO, prix de lancement 21 250 euros, c’est le compact le plus efficace de Seat et a été mis à jour pour fournir maintenant 130 ch par rapport aux 110 ch précédents. Le modèle est également disponible en versions Xcellence et FR, qui s’ajoutent au Style, comme le break cinq portes ou ST. Vous pouvez choisir entre une boîte manuelle à six rapports et une boîte automatique DSG à double embrayage à sept rapports.

La Seat Leon avec le nouveau moteur 1.5 TGI EVO dispose d’un troisième réservoir de méthane construit en acier à haute résistance, qui s’ajoute aux deux réservoirs en composite de fibre de carbone placés sous le plancher du coffre.

La capacité totale des trois réservoirs atteint 17,3 kg, donnant à la Leon TGI jusqu’à 440 kilomètres (cycle WLTP) autonomie en mode méthane (avec boîte de vitesses manuelle ou DSG à double embrayage). Le modèle se monte également un réservoir d’essence de 9 lce qui vous permet de couvrir les autres 140 kilomètres. Au total, donc, le Leon est capable de voyager environ 580 kilomètres avant de faire le plein (avec boîte de vitesses manuelle ou DSG à double embrayage).

Capacité du réservoir GNC

Autonomie en mode méthane

Capacité du réservoir de carburant

Autonomie en mode essence *

Autonomie TOTALE

Ibiza 1.0 TGI 90 ch

13,8 kg

360 kilomètres

9 litres

150 kilomètres

510 kilomètres

Arona 1.0 TGI 90 ch

13,8 kg

360 kilomètres

9 litres

150 kilomètres

510 kilomètres

Léon 1.5 TGI 130 CV

17,3 kg

440 kilomètres

9 litres

140 kilomètres

580 kilomètres

Leon 1.5 TGI 130 ch DSG

17,3 kg

440 kilomètres

9 litres

140 kilomètres

580 kilomètres

Léon ST 1.5 TGI 130 CV

17,3 kg

440 kilomètres

9 litres

140 kilomètres

580 kilomètres

Leon ST 1.5TGI 130 CV DSG

17,3 kg

440 kilomètres

9 litres

140 kilomètres

580 kilomètres

Rate this post
Table des matières
Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page