Méga dénonciation des Codacons en 104 procureurs pour le carburant cher

benzina-benzinaio.jpg


Les Codacons continuent la bataille contre le carburant cher avec une méga plainte dans 104 procureurs simultanément dans toute l’Italie. Contre moi prix de l’essence et du diesel l’Antitrust et les procureurs devront intervenir à la pompe, afin de savoir qui spécule sur la peau des Italiens.

En effet, Codacons a déposé aujourd’hui une nouvelle plainte auprès de l’Autorité de la concurrence et de 104 procureurs de toute l’Italie leur demandant d’ouvrir une enquête sur le nouvelle vague de hausses des prix du carburantà la lumière des cas possibles de délit d’initié et des manœuvres spéculatives sur les marchandises, et d’ordonner des saisies aux compagnies pétrolières.

Aujourd’hui, l’essence coûte plus que 25% de plus que l’an derniertandis que le diesel est plus cher d’environ 33% sur 2021, dit Codacons. Une évolution tout à fait anormale des barèmes de prix, qui s’enregistre malgré la baisse des accises ordonnée par le Gouvernement et qui ne semble pas justifiée par les prix du pétrole.

En effet, ces derniers mois, le pétrole a atteint son pic sur 9 mars 2022lorsque Brent a atteint le seuil de 131 $ le baril – analyse les Codacons – A cette date, l’essence, et sans la baisse des accises de -30,5 centimes prise seulement le 22 mars, coûtait en moyenne 2,048 euros le litre en mode libre-service, 1,966 euros pour le diesel. Aujourd’hui, le pétrole est autour 120 $ le bariltandis que le vert coûte en moyenne 2.069 euros le litre et le diesel 2.006 le litre.

Cela signifie que malgré les prix du pétrole sont en baisse de 8,4% par rapport à mars et malgré la baisse des droits d’accises, l’essence et le diesel coûtent indûment plus cher !

Pour donner un aperçu de la gravité de la situation, il suffit de considérer qu’en l’absence de la baisse des droits d’accise égale à 30,5 centimes d’euro le litre, l’essence coûterait aujourd’hui 2.419 euros le litre (2.356 € pour le diesel) dépassant le record historique atteint enoctobre 1976quand un litre d’essence coûte 500 lires, soit 2,31 euros aux valeurs actuelles.

« Avec notre plainte, nous demandons aux procureurs antitrust et publics de toute l’Italie de prendre des mesures pour comprendre qui spécule en augmentant de manière injustifiée les prix du carburant à la pompe, qui augmentent malgré la baisse du pétrole, et d’ouvrir des enquêtes dans la région avec l’aide de Nas et Guardia des Finances pour les délits de manœuvres spéculatives sur les biens et de manipulation du marché, saisie d’actes et de documents utiles dans les bureaux des compagnies pétrolières présentes en Italie” – dit le président Carlo Rienzi.

—–

Nous vous invitons à nous suivre sur Google News sur Flipboard, mais aussi sur les réseaux sociaux tels que Facebook, Twitter, Pinterest et Instagram. N’hésitez pas à partager vos avis et expériences en commentant nos articles.

télégramme

Rate this post
Table des matières
Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page