Les phares tournants : l’avenir de la sécurité routière

les-phares-tournants-lavenir-de-la-securite-routiere

Les phares tournants sont des phares qui éclairent dans les deux sens.

Ils sont utilisés principalement pour la navigation maritime.

Les phares tournants sont constitués de plusieurs lampes, dont certaines sont fixes et d’autres tournent sur elles-mêmes.

La rotation est réalisée par un moteur électrique, ou par une hélice, ou encore par un système hydraulique. Nous allons voir comment fonctionne cette technologie en détail dans ce guide.

Phares tournants

La signification des phares tournants

On a tendance à penser que les phares tournants ne sont que des illusions d’optique.

Il est vrai qu’ils sont souvent confondus avec des lumières de travail, mais ils peuvent être bien plus que cela.

L’histoire des phares tournants

Les phares tournants sont des équipements techniques permettant de baliser les voies navigables et de guider les bateaux. Si vous êtes intéressé par l’histoire des phares, il est important d’en connaitre les origines.

Les phares ont été inventés en 1835 par l’ingénieur français Émile François Bertin qui a mis au point le premier phare à feu tournant automatique.

Il a ensuite participé à la construction du premier phare en bois au large de Newhaven en Angleterre. C’est seulement un siècle plus tard que le physicien allemand Heinrich Rudolf Hess a mis au point le premier système de phares tournants utilisant une lampe à incandescence et des miroirs mobiles pour tourner autour d’un axe.

L’invention du feu rouge a été réalisée à partir du milieu du XVIIe siècle sur certaines côtes européennes, notamment en France, en Italie et aux Pays-Bas.

Le feu vert est apparu sur certaines côtes européennes à partir du milieu du XVIIIe siècle, notamment aux Pays-Bas, en France et en Allemagne.

Les premiers essais effectués sur la Méditerranée n’ont pas abouti jusqu’au XIXe siècle où les débuts furent prometteurs mais malheureusement assez peu durables.

L’importance des phares tournants

Au fil des siècles, les bateaux et leurs équipages ont dû faire face à des conditions météorologiques très variées.

Les navigateurs ont alors été confrontés à un problème de taille : comment s’orienter ? Aujourd’hui encore, la question reste entière. Pour s’orienter en mer, il existe différents types de phares dont les plus anciens fonctionnent toujours. Cependant, de nouvelles technologies permettent désormais aux navires de se diriger en toute autonomie grâce à des systèmes GPS et radars embarqués.

Le fonctionnement des phares tournants

Les phares tournants sont un dispositif qui permet de changer la direction des faisceaux lumineux émis par les phares d’un véhicule.

Les ampoules utilisées sont alors des lampes à vapeur de sodium, plus communément appelée « lampes à décharge ». Elles permettent d’alimenter en énergie le système de chauffage du faisceau lumineux et donc de faire tourner l’ensemble. En effet, au moment où le phare est allumé, la lumière est directement émise vers le haut, ce qui est pratique pour voir sur les côtés, mais pas pour être vu sur les arrières. Pour changer la direction et donc l’orientation du faisceau lumineux émis par les phares d’une voiture, on utilise un système de rotation qui permet aux ampoules de se retourner. Ce système permet ainsi d’obtenir une illumination efficace en face avant comme en face arrière du véhicule.

Le principe des phares tournants (illuminations directionnels) Les lampes à vapeur de sodium sont composées d’un filament situé entre 2 ballons contenant chacun un gaz diffusant (argon ou azote).

Lorsque qu’on allume cette lampe, elle produit immédiatement une lumière blanche très puissante grâce au gaz diffusant qui brûle instantanément ce filament et ionisent le gaz autour du filament afin qu’il soit transformable en rayonnement visible par la suite. Cette réaction chimique se produit très rapidement grâce au fort voltage crée par les ballons et ionise le gaz autour du filament afin qu’il soit transformable en rayonnement visible par la suite.

Les avantages des phares tournants

Les phares tournants sont des systèmes qui permettent de tourner le projecteur vers la route, afin d’améliorer la visibilité. Cette solution est très prisée par les automobilistes.

Les phares tournants sont souvent utilisés en cas de faible luminosité et par temps de brouillard. Cependant, ce type d’éclairage peut aussi être utilisé pour éclairer la route lorsque celle-ci est dégagée.

Lorsqu’il fait nuit, il est plus facile de voir la route si vous orientez le projecteur vers le haut ou vers le bas. Cela permet d’accroître votre champ de vision et donc votre visibilité sur la route.

Les inconvénients des phares tournants

Les phares tournants ne sont pas le meilleur moyen de générer des revenus.

Ils peuvent être un outil très intéressant pour les commerçants et les entreprises, car ils permettent d’attirer l’attention sur une boutique ou une entreprise. Cependant, cette technique de vente n’est pas toujours la plus adaptée et elle n’offre pas les meilleurs résultats. Pourquoi ? Parce que les phares tournants ne sont pas toujours efficaces pour attirer l’attention des passants.

La plupart du temps, ces derniers sont trop occupés par leurs achats ou par leur trajet en voiture pour regarder ce qui se passe devant eux. De plus, il est difficile d’amener les passants à se retourner pour voir quelque chose qui ne serait pas particulièrement attrayant ou intriguant.

Les phares tournants doivent donc être utilisés avec précaution et savoir-faire.

Comment éviter les erreurs courantes?

Les différents types de phares tournants

Les phares tournants sont des dispositifs de signalisation maritime réglementés par le code international pour la navigation.

Ils ont été inventés à la fin du 19ème siècle et ils permettent d’améliorer la visibilité sur les navires en mer, notamment pendant la nuit.

Il existe plusieurs types de phares tournants :

  • Le feu de port (ou feu rouge) : il est situé à l’avant d’un navire et ne fonctionne que lorsque ce dernier approche un port ou une zone où il y a beaucoup de bateaux.
  • Le feu de route (ou feu vert) : il est placé à l’arrière d’un navire qui tourne vers sa gauche ou sa droite.
  • Le feu d’alignement (ou feux croisés) : il permet aux bateaux qui arrivent au même endroit au même moment de se rencontrer.

Les pays où l’on trouve des phares tournants

Les phares tournants sont des phares qui se déplacent en fonction du sens du courant. On les trouve surtout dans les régions au sud de l’Europe, et notamment en Espagne, mais aussi en France (Corse notamment). Ces phares tournants sont souvent fixes par rapport à la terre, afin de pouvoir maintenir leur position.

Ils peuvent être fixes ou mobiles.

Les phares tournants fixes peuvent tourner sur eux-mêmes pour permettre aux bateaux de traverser un canal étroit.

Les phares tournants mobiles ont une rotation plus grande et peuvent donc être déplacés à la faveur du vent ou des courants marins.

Pour conclure, il est possible de faire tourner les phares d’une voiture. Mais cela nécessite beaucoup de préparation et d’entretien. Il faut aussi changer le liquide pour les phares tournants. Cela représente beaucoup de travail, mais c’est possible.

Rate this post
Table des matières
Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page