Tout savoir sur les radars de recul

radar-recul-voiture-copie.jpg

Les voitures modernes présentent plusieurs options, parmi elles, le radar de recul. En effet, le radar de recul est une option très pratique, il permet de faciliter le stationnement. Le principe est d’alerter le conducteur lors de ses manœuvres de stationnement, c’est d’ailleurs le système de détection d’obstacle le plus utilisé et le plus connu.

Que sont les radar de recul ?

Un radar de recul est un système de capteurs de stationnement installés dans les pare-chocs avant et arrière d’une voiture qui émettent des ondes ultrasoniques et les reçoivent en retour d’un objet situé à proximité. Ces ondes ultrasoniques sont ensuite transmises à un écran dans l’habitacle de la voiture pour indiquer au conducteur à quelle distance ou à quelle distance le véhicule se trouve d’un objet proche.

Les capteurs de stationnement existent sous de nombreuses formes et tailles, et de nombreux modèles offrent des fonctions supplémentaires et des caractéristiques améliorées pour assurer la sécurité des conducteurs, de leurs véhicules et de leur environnement.

La plupart des capteurs de stationnement émettent des ondes radar invisibles qui sont réfléchies par les objets à proximité et renvoyées aux capteurs.

La réflexion de ces signaux radar est analysée par le cerveau informatique du système, qui crée une vue tridimensionnelle de l’environnement du véhicule. L’analyse des signaux permet au système de déterminer rapidement la proximité des objets à proximité, et une alarme est émise dès que le véhicule s’approche d’un obstacle détecté. Dans la plupart des systèmes, une séquence de signaux sonores ou visuels aide le conducteur à déterminer rapidement où se trouve l’objet et à quel point il est proche.

Un système de capteurs de stationnement se compose généralement de deux parties : les capteurs et l’interface conducteur. Les capteurs sont généralement placés à l’extérieur du véhicule ou à un endroit où ils ont une vue dégagée sur l’extérieur, et l’interface se trouve dans la ligne de vision du conducteur, fixée au tableau de bord ou placée directement sous le rétroviseur.

Ne pas confondre caméra et radar de recul !

Faire la différence entre le radar de recul et la caméra de recul est bien utile pour faire son choix d’option lors de l’acquisition d’une voiture. Cet amalgame arrive bien souvent !

La caméra de recul, que vous pouvez découvrir dans cet article, permet au conducteur de visualiser la manœuvre sur l’écran de bord, grâce à la caméra de recul, vous aurez une vision réelle de la nature des obstacles éventuels, c’est également une option qui coûte plus cher que les radars de recul.

Quant au radar de recul, c’est un système électronique qui émet un signal sonore pour prévenir le conducteur lors de la présence d’un obstacle, pendant qu’il effectue son stationnement.

Il existe, en général, quatre capteurs d’obstacles sur la longueur du pare-chocs de la voiture qui indiquent, via un son (une sorte de série de bips), la présence d’obstacles. L’intensité du signal sonore s’intensifie lorsque le conducteur s’approche de la source du danger. Les capteurs peuvent aussi être présents à l’avant de la voiture et le but est le même : prévenir lorsqu’un obstacle est proche.

D’autres modèles de radars de recul peuvent émettre des signaux lumineux qui seront transmis sur l’écran multimédia de la voiture, ils sont le plus souvent combinés aux signaux sonores, pour un meilleur avertissement du conducteur. Les radars sont activés automatiquement avec la marche arrière, le signal émis à l’intérieur du véhicule devient continu lorsque la voiture est à trente centimètres de l’obstacle en question.

Radar arrière de détection d’obstacles

C’est probablement le système d’assistance le plus répandu et le plus apprécié qui soit. Des capteurs à ultrasons à l’arrière détectent, à une vitesse inférieure à 10 km/h, les obstacles avec lesquels un véhicule pourrait entrer en collision lors d’une manœuvre de stationnement ou de sortie de stationnement.

Un signal sonore de plus en plus rapide au fur et à mesure que la distance diminue indique au conducteur la distance. Souvent, une représentation graphique sur l’écran assiste le système et indique dans quelle zone du véhicule se trouve le danger.

Peut-on installer un radar de recul dans sa voiture ?radar-recul-pour-voitureradar-recul-pour-voiture

Il est, bien évidemment, possible d’ajouter un radar de recul à son véhicule. Dans le commerce, il existe plusieurs types de kits et lors de l’achat des voitures modernes neuves, le radar de recul est proposé en option, il faut alors penser à rajouter une cinquantaine d’euros pour un modèle avec signaux lumineux.

Pour les véhicules qui ne possèdent pas de radar, il est donc possible d’installer cet équipement, il faut, cependant, prendre tout son temps pour se renseigner sur les différents modèles. Le kit de radar de recul le plus simple est composé de quatre capteurs et coûte à peu près une cinquantaine d’euros. Le kit de la gamme juste en dessous, lui, est équipé de bandes électromagnétiques, ce modèle ne nécessite pas de trou pour le placement, c’est justement l’avantage majeur de ce modèle.

Avec les progrès des technologies wireless, il existe des kit de radars de recul sans fils, ils permettent l’installation sans perçage. Néanmoins, les kits filaires restent une excellente option car ils sont assez facile à installer.

Critères de choix pour acheter un radar de recul

Le choix n’est pas facile quand il y a de nombreux modèles. Il faut savoir que les capteurs sont en général tous efficaces et relativement faciles à installer.

Nombre de capteurs

En général, un système d’aide au stationnement peut comporter entre 2 et 8 capteurs. Mais plus il y a d’éléments, plus l’efficacité des capteurs de stationnement est naturellement élevée. Lors de l’achat d’un radar de stationnement pour une voiture compacte, de nombreux automobilistes optent pour un système à 4 capteurs, tandis que pour les grandes voitures, un appareil à 8 capteurs est recommandé.

Capteurs sans fil ou filaires

  1. Les capteurs sans fil sont simples et faciles à installer. Les capteurs sans fil transmettent des signaux à l’aide de modules haute fréquence. Cette variante de capteurs convient si vous ne souhaitez pas installer de câbles. Cette variante du radar de stationnement vous permet d’ajouter des capteurs supplémentaires à tout moment et d’améliorer ainsi l’efficacité de l’ensemble du système.
  2. Les capteurs câblés sont également très demandés, car ils ne sont jamais en panne de batterie, ont une bonne qualité de signal, sont durables et fiables.

Bien qu’un capteur de stationnement sans fil soit facile à installer, il peut ne pas être aussi précis qu’un capteur câblé. Un capteur de stationnement filaire est plus fiable.

Les meilleurs radar de recul

  • VALEO Beep & Park Kit
  • Radars de recul sonore Vega
  • Cocar Noir Voiture Radar de Recul
  • AUTO-VOX Caméra de Recul sans Fil

Tutoriel vidéo d’installation radar de recul

Installation des capteurs de recul

Pour obtenir des résultats précis et manœuvrer en toute sécurité avec le système d’aide au stationnement, il faut avant tout que les capteurs soient positionnés avec précision. En plus des capteurs, la plupart des modèles sont équipés d’une plaque de capteurs à l’arrière du véhicule, vers laquelle sont acheminés les différents câbles des capteurs.

Un récepteur séparé est installé à l’avant du véhicule pour recevoir les signaux de la plaque de détection et émettre des alertes visuelles en cas de besoin.

Installation et alimentation du boîtier de commande

Comme l’aide au stationnement est uniquement nécessaire en marche arrière, son activation doit être couplée au rapport correspondant. Dans un premier temps, vous devez monter le boîtier de commande du système à proximité immédiate des feux de recul, l’alimentation électrique étant assurée par le câble correspondant. Pour cela, il faut généralement démonter le feu arrière, qui est facilement accessible depuis le coffre.

Une fois l’alimentation électrique sécurisée, le boîtier de commande doit être fixé à l’arrière du véhicule, en général sur l’une des parois latérales du coffre. L’alimentation électrique peut éventuellement être assurée par le système de haut-parleurs ou d’autres composants du véhicule. Comme chaque kit d’aide au stationnement est accompagné d’un mode d’emploi avec les options correspondantes, vous devriez jeter un coup d’œil attentif à la méthode la plus adaptée à votre cas.

Installation des capteurs de votre système d’aide au stationnement

En fonction du modèle de voiture et de votre système, les capteurs sont montés sur la voiture à une hauteur de 50 à 70 cm. La plupart des systèmes utilisent quatre capteurs individuels, placés au centre et décalés vers l’extérieur à droite et à gauche. Lors de l’installation des capteurs, il convient également de faire attention à leur orientation. Par exemple, il y a un risque de montage horizontal plutôt que vertical, ce qui pourrait faire percevoir la route comme un obstacle à une distance dangereuse. En règle générale, plus les capteurs sont installés bas sur le véhicule, plus l’angle de l’orientation doit être plat.

Une fois que vous avez trouvé la position idéale pour les capteurs, percez de petits trous dans la carrosserie à l’endroit où le pare-chocs est retiré, ce qui donne un résultat plus propre que le simple perçage. Placez ensuite les capteurs à l’arrière, qui doivent être reliés à l’unité de contrôle à l’aide des câbles fournis. Les kits modernes sont également fournis avec des colliers de serrage pour que les câbles soient bien fixés le long de la carrosserie. Les capteurs sont généralement montés à l’aide de leur plaque de support correspondante, de laquelle il faut détacher un ruban adhésif pour le montage. Il est recommandé d’utiliser de la colle, mais celle-ci ne doit en aucun cas entrer en contact avec les membranes des capteurs.

Câblage et autres connexions

Une fois que tous les capteurs sont solidement installés, un faisceau de câbles fermé doit être créé à partir des lignes d’alimentation. Il est fortement recommandé d’en créer un pour éviter de se retrouver avec une multitude de câbles emmêlés dans l’habitacle. Le faisceau de câbles terminé ne doit pas être fixé au pare-chocs, mais au véhicule lui-même. Là encore, des colliers de serrage sont généralement fournis pour faciliter le montage sur la partie inférieure de la carrosserie. Ils permettent d’alimenter le boîtier de commande dans le coffre.

Une fois les capteurs connectés, vous pouvez connecter les composants restants, tels que le micro, à l’unité de contrôle. Une fois que c’est fait, vous pouvez remonter le pare-chocs et tester le système fraîchement installé. La détection et le fonctionnement de base de la plupart des dispositifs sont assurés dès que vous entendez un premier signal sonore lorsque vous passez la marche arrière.

Voici les points à vérifier lors de l’installation

Les systèmes modernes sont équipés de capteurs intelligents qui programment automatiquement l’unité de commande. Pour cela, il est important de ne pas placer d’objets ou d’obstacles directement devant les capteurs au cours des premières minutes. Sinon, le système d’aide au stationnement sera calibré dès le départ avec des valeurs de distance et de mesure erronées.

Aussi sensibles que soient les différents capteurs, il est impossible de renoncer à un montage absolument solide et sûr. Après tout, ils doivent rester fermement en place, même après avoir parcouru des milliers de kilomètres sur différents supports, et transmettre des valeurs absolument exactes au calculateur à chaque fois que vous vous garez.

Lors de l’achat de votre système d’aide au stationnement, vérifiez quels accessoires optionnels sont disponibles pour celui-ci. Même si ceux-ci ne sont pas intéressants lors de la première installation, ils peuvent l’être au cours de l’utilisation du véhicule. Parmi les accessoires les plus populaires pour une mise à niveau, on trouve la mise en sourdine de la radio en marche ou le changement de vitesse manuel de la remorque.

Conclusion

Alors, pour résumer  :

  • un radar de stationnement permet de savoir quelle est la distance par rapport à l’obstacle ;
  • un radar de recul peut être ajouté à chaque voiture.

Enfin, il faut savoir que le prix de cet équipement démarre à une vingtaine d’Euros.

Rate this post
Table des matières
Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page