La contestation de Tesla contre l’agence CA rejetée dans l’affaire de racisme de Fremont

tesla-fremont-factory-1.jpg

Lorsque Tesla a déposé une plainte contre le California Office of Administrative Law (OAL) et le Department of Fair Employment and Housing (DFEH), accusant les agences de se précipiter pour intenter des poursuites contre des entreprises sans mener d’enquête début juin, elle s’attendait à sortir sur top en fonction de ses conclusions. Cependant, l’OAL a rejeté cette plainte à la mi-août, selon un nouveau rapport.

En février dernier, le DFEH, qui a changé son nom en Department of Civil Rights (DCR) le mois dernier, a intenté une action en justice contre Tesla, accusant l’entreprise de racisme endémique dans son usine de Fremont, en Californie. Des exemples de ces abus raciaux se sont produits pour la première fois dès 2012. Cependant, l’affaire a été mise en lumière à la fin de l’année dernière lorsqu’un juge a ordonné à Tesla de payer à l’ancien ouvrier Owen Diaz une amende de 137 millions de dollars pour abus raciaux à l’usine. Le montant a été considérablement réduit à 15 millions de dollars en 2022, et Diaz et Tesla retourneront devant le tribunal en mars 2023.

Tesla n’était pas content du procès ou du paiement. En juin, Tesla a officiellement déposé une plainte contre l’OAL et le DCR, affirmant que les deux agences se sont précipitées pour intenter des poursuites contre le constructeur automobile sans mener d’enquêtes appropriées. Cela faisait suite à une demande d’avril de Tesla de suspendre le procès, car le DCR « a été invité à près de 50 reprises par des personnes qui pensaient avoir été victimes de discrimination ou harcelées pour enquêter sur Tesla ».

Tesla dépose une plainte contre OAL et DFEH pour avoir déposé une plainte pour discrimination sans enquête appropriée

« A chaque occasion, lorsque le DFEH a clôturé une enquête, il n’a pas trouvé d’inconduite contre Tesla. Cela met donc à rude épreuve la crédibilité de l’agence d’alléguer maintenant, après une enquête de trois ans, que la discrimination et le harcèlement raciaux systématiques existaient d’une manière ou d’une autre chez Tesla. Un récit raconté par le DFEH et une poignée d’entreprises plaignantes pour générer de la publicité n’est pas une preuve factuelle », a écrit Tesla.

Reuter rapporte maintenant que l’OAL a officiellement rejeté le défi, déclarant que la décision de l’agence « ne reflète en aucun cas le bien-fondé de la plainte de Tesla ».

Tesla a estimé que le DCR aurait pu enquêter sur les réclamations faites contre le constructeur automobile avant de déposer la plainte. Considérant que le DCR a reçu près de 50 plaintes et n’a jamais trouvé d’inconduite contre Tesla, il est intéressant que le défi du constructeur automobile ait été rejeté.

J’aimerais avoir de vos nouvelles ! Si vous avez des commentaires, des préoccupations ou des questions, veuillez m’envoyer un courriel à joey@pifauto.com. Vous pouvez aussi me joindre sur Twitter @KlenderJoeyou si vous avez des conseils d’actualité, vous pouvez nous envoyer un e-mail à tips@pifauto.com.

La contestation de Tesla contre l’agence CA rejetée dans l’affaire de racisme de Fremont



Rate this post
Table des matières
Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *